Accueil > 'Plantes d'extérieur'

Chamaedora ou Palmier nain...

Nom latin : Chamaedora Famille : Palmier. Pays d’origine : Régions tropicales, subtropicales. Dépolluants : Formaldéhyde,xylène, ammoniac, toluène, trichloréthylène, benzène. Exposition : Soleil indirect, mi-ombre Température : 18° à ......Lire la suite

Des plantes sans terre -Les Tillandsia ou filles de l’air...

Nom latin : Tillandsia Famille : Bromeliaceae (comme l'Ananas). Pays d’origine : Amérique latine. Exposition : Soleil Température : 10° à 30° Vous en avez peut-être croisé, ces ......Lire la suite

Plantes d'extérieur

Récolter les pommes de terre

Rédigé par Lilas le 01 mar 2012

Culture de la pomme de terrePour effectuer une bonne récolte, il faut attendre que les feuilles jaunissent. Comptez 90js environ entre la plantation et la récolte.
Attendez que le sol soit bien sec, les pommes de terres viendront plus facilement, et seront moins couvertes de terre.
Préférable pour la conservation.

Soulevez chaque pied, pour déterrer les tubercules, en prenant soin de ne pas les abimer, sous peine de les voir pourrir.
Triez votre récolte et mettez de cote toutes les pommes de terre abimes ou trop petite. Consommez les au plus vite.
Faites sécher 1 journée a votre surplus et stocker le au frais et a lobscurite.

Semez a nouveau des haricots ou de l’engrais vert pour ne pas laisser votre sol a nu et continuez a profiter des biens faits de votre potager !

Les plantes cailloux

Rédigé par Lilas le 19 juil 2011

Plantes cailloux, les as du camouflage
Nom latin : Lithops
Famille : Mesembryanthemaceae
Pays d’origine : Afrique du Sud
Exposition : 
Sol : Très drainé, sable, peu exigeant.
Température : 5° à 40°

Originaire des déserts d’Afrique du sud, elles semblent figées par leurs formes austères, on ne les remarque que lorsqu’elles sont en fleurs. Surnommés les pierres vivantes, elles résistent aux climats les plus extrêmes.

Pour résister a la chaleur les cailloux vivent enterrées. Une tte petite surface appelé fenêtre filtre la lumière pour amener la photosynthèse aux cellules internes.
Pour économiser des apports d’eau, elles ne développent jms plus de 4 feuilles. 2 nouvelles qui se nourriront au détriments de 2 plus anciennes.

Conseils de culture :
Mélanger 2/3 de sable pour 1/3 de terreau, le mélange doit être très drainant.
Disposez des billes d’argile au fond du , le mélange de terre et recouvrez d’une couche de gravier pour éviter le pourrissement.
Positionner devant votre fenêtre, elles réclament un ensoleillement maximum, été comme hiver !

En appartement elles auront tendance à tiger pour augmenter leur apport en lumière.

Arroser très peu de Mai a Octobre puis arrêter complètement, dans le cas d’un intérieur chauffé réduisez l’arrosage a 1 fois / mois.

Vous pouvez les multiplier en divisant les grappes.

Lithops à fleurs blanches

Promesse de Fleurs – Tésté pour vous

Rédigé par Lilas le 24 fév 2011

Je ne sais pas si vous connaissez mais je suis tombée par hasard sur cette pépinière et j’en suis très satisfaite.
J’ai pu choisir dans un catalogue très complet, toutes les espèces dont j’avais besoin, voir plus.
Il faut dire que le catalogue est alléchant, un large choix proposé par thèmes (, rouge, bleu…) mêlant annuelles, bulbes et vivaces , de quoi vous faire craquer !
Un semaine après ma commande, j’étais livrée, tout était parfaitement empaqueté, aucune perte à déplorer durant le transport.
Les prix sont quasi identiques aux pépinières les plus connus, avec un plus large choix et une livraison à domicile (certains savent que ce n’est pas du luxe qd on repart les bras chargés).
Le petit plus qui m’a séduit, outre des fiches sur les végétaux très détaillées, le magasin dispose d’un catalogue plus que rempli, et vous propose de vous envoyer les au bonne période de plantation.
Ils respectent le rythme biologique des , traitent très peu et vendent des de qualités (très difficile à trouver de nos jours).

Le nouveau catalogue vient de paraître et je vais encore avoir du mal à résister.
Vous trouverez les « chameaux », choisies cette saison par Michèle et Jean-claude Lamontagne.
4 pages d’assortiments pour les jardins secs organisées en massifs surprenants et harmonieux.

Pour composer au mieux le ,
- 150 nouvelles ,
- 40 variétés de graines issus de la maison Suttons (fournisseur officiel de la Couronne Royale Britannique depuis 1858),
- 15 pages de thèmes couleurs et d’ambiances (ville, romantique, champêtre..),
si avec tt ça vous n’avez pas d’idées pour ce printemps !!

www.promessedefleurs.com – 03-61-76-08-10 – 23 route du Fresnel, 59116 Houplines

Petits Iris – Iris réticulé – Iris reticulata

Rédigé par Lilas le 09 fév 2011

Iris reticulataNom latin : Iris reticulata
Famille : Iridaceae
Pays d’origine : Moyen orient.
Exposition : , Ombre
Sol : Calcaire, bien drainé, peu exigeant.

Bulbes à floraison printannière, ils sonnent le glas de l’hiver. Originaires de Russie, ils poussent et fleurissent en bordure ou dans les rocailles montagneuses.
Ces petits Iris fleurissent vraiment très tôt dans l’année, peu exigeants, les iris réticulés se contentent d’un minimum de terre en jardinières, et supportent très bien la sécheresse.
De couleurs vives, ils enchantent le du haut de leur 10cm.
Ces iris demandent peu d’entretien, vous pouvez diviser les bulbes une fois le feuillage jauni, où laisser les bulbes en place, ils n’en seront que plus beau l’année d’après.
Regroupez les bulbes dans un ou au pour un effet dense.
Parsemez les dans les jardinières en mélangeant les variétés au milieu des autres espèces, rendu spectaculaire garanti.

Iris reticulata
Différentes variétés aux couleurs enchantées :
Beauty :
Cantab : bleu taché de
Clairette : bleu pâle
Harmony : bleu foncé
J.S. Dijt :
George : foncé
Marguerite : feuillage panaché
Natasha : presque (variété rare)
Katharine Hodgkin : rayé de bleu et maculé de (variété rare)

Les insectes vus de près – Macrophotographie

Rédigé par Lilas le 18 jan 2010

Voici une splendide collection de photos en macro. On peut observer les insectes de très, très près et même percevoir des expressions.
Nous qui les voyons régulièrement dans nos jardins, nous n’avons pas l’oeil assez perçant pour distinguer tous ces détails.
Insecte vu de près - Macrophotographie - Abeille

Planter des noyaux de mangue

Rédigé par Lilas le 14 jan 2010

Couper votre mangue en 2, en prenant soin de ne pas abimer le noyaux.
Conserver le noyaux, rincer le précautionneusement à l’eau et armez-vous d’un couteau.
Couper la coque en deux, vous devriez trouver un autre noyau à l’intérieur, c’est celui ci qu’il ne faut pas abimer.
Une fois ce dernier retiré de la coque, vous pouvez le planter directement dans un avec du terreau de semis et attendre sa germination. Posez le à plat sur la terre, et recouvrez le légèrement de terreaux. Arroser copieusement et placer le sur un radiateur près d’une fenêtre.
Vous pouvez aussi le faire germer avant de le planter. Déposer le dans une bonbonnière sur billes d’argile, la chaleur et l’hygrométrie sont idéale.
Exposé l’amande derrière une fenêtre plein sud, et attendez 2-3 jours que les racines se forment. Vous pouvez attendre l’apparition des premières feuilles pour le planter en terre.
Une fois le manguier en terre, conservez le encore 1 an avant de le planter en pleine terre. Si vous le garder en intérieur, brumisez le tous les jours et placez le sous une cloche en verre pour maintenir une forte hygrométrie.
Si votre noyau ne germe pas après 3-4 jours recommencer avec une autre mangue, certains fruits du commerce sont récoltés trop tôt, ou des produits chimiques leurs sont administrés afin de les empêcher de germer durant le voyage.

Planter des graines de courges

Rédigé par Lilas le 12 jan 2010

Ce n’est pas tout à fait la saison pour planter les courges, mais comme on en mange beaucoup en ce moment j’ai voulu tester.
Commencez par récupérer les graines de votre courge, essayer d’éliminer au maximum les filaments .
Trouvez un grand récipient et disposez les graines de courges dans un mélange de terreau et de compost. Ces sont très gourmandes et apprécient les sols très riches. Arrosez copieusement et placez près d’une fenêtre très lumineuse. Attendez 1 semaine environ pour commencer à voir pointer les premières pousses. La suite de la croissance est spectaculaire et très rapide.
Pincer au dessus de 2 feuilles pour obliger la ramification puis toutes les 5 feuilles. Replanter début Mai au , et attendez Septembre pour que les fruits soient à maturité.
A la fin de l’été, le feuillage jaunit et l’oïdium apparaît. Il ne reste plus qu’à attendre le plus tard possible pour effectuer la récolte. Les fruits récoltés seront conservés à plat dans local chaud, la consommation doit se faire dans les mois qui suivent la récolte.
Si vous ne pouvez consommer toutes vos courges dans les délais impartis, vous pouvez les utiliser comme décoration. Attendez que les fruits sèchent et se vident. De la moisissure peut apparaître, essuyez-la avec un chiffon sec.
Le séchage finit, vous n’avez plus qu’à disposer vos courges dans des paniers ou en centre de table, pour un effet original et décoratif. Amusez-vous bien =)

Planter un ananas

Rédigé par Lilas le 11 jan 2010

L’hiver s’allonge et l’été semble loin. Pour se redonner le moral, rien ne vaut les exotiques pour donner un peu de couleur à nos intérieurs.

Donc pour planter un ananas, il vous faut un fruit frais en bonne santé, qui ne présente pas de signes de sécheresse au niveau des feuilles.
Commencer par couper à 2cm sous la couronne de feuilles, votre bouture doit donc avoir les feuilles et 2 cm de chair.

Pour un bouturage en terre à l’étouffée

Mettez à sécher à l’air libre durant 24h pour que le fruit créer une cale de cicatrisation, ce qui évitera les risques de pourritures par la suite.
Placez la bouture dans un rempli de terreau, en enfonçant de 0,5 centimètre la partie charnue. Arrosez, puis recouvrez le d’un sachet plastique transparent. Placez le sous une source de lumière.
Par la suite vous arroserez par trempage du dans l’eau.

Pour un bouturage dans l’eau
Trouver une soucoupe ajoutez y un filet d’eau et poser votre ananas coupé sur l’eau, les racines devraient apparaitre en 3-4 jours.
Vous pouvez aussi utiliser les vases à bulbes qui permettent un effleurement de l’eau.
Attendez que les racines se multiplient et soient longues avant de le replanter dans un mélange de terre et de sable.

Dans tous les cas, l’ananas aime la chaleur et le , il résiste très bien à la sécheresse. Attention à l’arrosage !

Les bons gestes en hiver pour les plantes d’extérieur

Rédigé par Lilas le 23 oct 2009

L’hiver arrive et avec lui les premières gelées, la plupart des de nos jardins et balcons s’accommoderont de ses températures négatives. Mais pour les les plus fragiles ou exotiques il va falloir s’équiper pour les protéger.

en pots

Pour les en ou en jardinières elles sont d’autant plus exposées au froid et ne pas les protéger risque de leur être fatal.
Si  vous avez la possibilité de les rentrer n’hésitez pas, commencer par taillez pour limiter les besoins de la plante, choisissez une pièce fraiche avec ou sans lumière, vous les retrouverez dès les premières chaleurs.
Si vous ne pouvez pas les rentrer, il existe des solutions, vous pouvez entourer les pots et jardinière de feutre en fibre coco puis entourez les d’un plastique à bulles imperméable. Vous pouvez rajouter un paillage sous forme de paille ou de copeaux de bois et ajouter un voile d’hivernage pour limiter l’attaque du feuillage.

en pleine terre

Les espèces plantés cette année sont encore fragiles, elles n’ont pas eu le temps de s’enraciner profondément, vous pouvez leur fabriquer un abris pour être sur de les retrouver intact l’été prochain. Il existe des voiles d’hivernages, associer à un paillage le froid ne passera pas.
Commencez par créer un bourrelet de terre de 10 à 15cm, ce bourrelet protégera le tronc et les racines encore fragiles. Disposer de la paille, du foin, des frondes de fougères sèches, des feuilles sur la terre, ne tassez pas trop il faut que l’air circule pour limiter les risques de pourriture.
Disposez ensuite des piquets autour des et fixez-y votre voile d’hivernage, laisser de l’espace autour des , plus vous l’étoufferez plus les risques de pourriture seront présents.

Avec tous ces conseils, vos passeront l’hiver bien au chaud, et vous récompenseront dès l’apparition des beaux jours.

Les choux d’ornement

Rédigé par Lilas le 23 oct 2009

Nom latin : Brassica oleracea.
Famille : Brassicaceae.
Exposition : .
Utilisation : Pleine terre , , jardinière.
Sol : Ordinaire, drainée, riche et frais.
Origine : Asie.

Les choux d’ornement sont cultivés comme des bisannuelles.
Toutefois, de nouvelles variétés sont apparues récemment, croisé avec des choux venant d’Asie on en trouve de toutes les tailles. Ils ne nécessitent pas d’être placé dans le froid pour se colorer, et sont donc très jolies jeunes. Du coup les semis sont plus précoces (Mai-Juin) pour une plantation dès Septembre.
Très resistants au froid ces choux seront du plus bel effet en , en jardinière ou en massif jusqu’au printemps suivant.
De quoi fleurir vos jardinière de , de vert, de tout l’hiver !
Ensuite ils continueront de croître inexorablement, ornée d’une multitude de fleurs jaunes, se transformant peu à peu en boule de souffre. D’autres variétés commenceront à tiger, ils peuvent être utilisés en fleurs coupés mais très rapidement une odeur très spécial se répandra dans votre maison. Je ne suis pas sûr que vous profiterez de leur drôle d’allure bien longtemps.

Les narcisses ou jonquilles

Rédigé par Lilas le 22 oct 2009

Nom latin : Narcissus
Famille : Amaryllidaceae.
Origine : Sud de l’Europe
Exposition : ,
Terre : Toutes sauf sableuse.

Les narcisses restent les à bulbes les plus robustes et les plus faciles d’entretien. Une fois plantés, les narcisses persistent des années sans demander le moindre soin. Plantez les dès maintenant, mélanger les variétés, résultats garanties. Posez le bulbe bien à plat et enterrer le de 2 fois sa hauteur.

Au début du printemps, c’est l’augmentation de la température du sol qui favorisera le réveil des bourgeons, déjà présents dans le bulbe. En quelques jours, tiges feuilles et fleurs apparaissent. S’ensuit une période de maturation des graines, des feuilles, les narcisses emmagasinent des réservent pour créer un nouveau bulbe. Lorsque le bulbe est prêt, le feuillage jaunit et dépérît. Fin Août le bulbe, créera son système racinaire pour l’hiver à venir. N’oubliez pas d’engraisser pendant la période de floraison et d’arroser régulièrement.
Les narcisses aiment un sol frais, un emplacement ensoleillé, une plantation précoce de Septembre à Novembre.
Les narcisses détestent les sols sableux, l’ombre des connifères, les terres aérer.

Vous pouvez aussi « forcer » les bulbes en intérieur, ils fleuriront dès la fin Décembre ou début Janvier dans la maison. Replantez ensuite vos ées au ou en jardinière.

Il existe un magnifique dans les Vosges repertoriant plus de 40000 narcisses répartis en plus de 40 variétés. C’est la plus belle collection de narcisses, floraison prévu fin Avril.
www.berchigranges.com

Le mur végétal

Rédigé par Lilas le 22 oct 2009

On en voit un peu partout, ils poussent au milieu des grandes villes et s’installent peu à peu dans nos intérieurs. Les murs végétaux deviennent pratique et écolo. Des sytèmes bricolés aux plus sophistiqués, un tour d’horizon s’impose.
Le mur végétal est pratique car il demande peu d’entretien, ne demande pas d’espace et concentre une multitude de végétaux dépolluants. Il se décline aujourd’hui sous de multiples formes.

1 – Vous pouvez construire votre mur végétal

Cette technique demande peu de moyens, mais elle exige d’être bricoleur et patient. Vous trouverez diverses explications dans ces ouvrages ou sur internet. Je ne préfère pas m’aventurer, il y a trop de risques d’inondations et de moisissures si le système est mal confectionné.

Vous trouverez plus d’infos dans ces ouvrages :
- Le mur végétal de la nature à la ville – Patrick
- Créer un mur végétal en intérieur & en extérieur – Jean Michel Groult
- Réaliser et entretenir son mur végétal – Léon-Hugo Bonte
- Toits et murs végétaux – Nigel Dunnett et Noël Kingsbury

2 – Vous pouvez passer par des professionnels

Il existe une multitude de paysagistes pouvant vous aider à réaliser votre projet. Ils décideront avec vous, des les mieux adaptés en fonction de l’exposition et vous confectionneront un système viable.
Green Wall
Les jardins de babylone
Urban Flore
Murmure Végétal
et bien d’autres encore…

3 – Il existe des solutions toutes faites

D’une manière générale, choisissez vos en fonction de l’exposition que votre mur aura.
Vous trouverez des supports préformés comme le système Flowall. Une plaque muni de petits godets dans lesquels vous pourrez disposez vos . Les végétaux développeront leurs systèmes racinaires dans le feutre. Les plaques se clipsent entre elles et permettent d’irriguer tous les godets en un seul arrosage.
De la même manière, des panneaux en fibre de coco sont proposés par Ideovert.
Pour les plus réfractaires au mur végétaux, il existe aussi des cadres végétaux, présents dans la plupart des jardineries, un site leur est dédié Flowerbox, ce système est aussi décliné en tube végétaux. Plusieurs boutiques en France.

Un mélèze nain sur le balcon

Rédigé par Lilas le 10 oct 2009

Nom latin : Larix kaempferi.
Famille : Pinaceae.
Exposition :  ou Ombre.
Utilisation : Pleine terre ou en .
Sol : Indifférent, drainé, riche et frais.
Origine : .
Rusticité : -30°
Hauteur : 60cm à 3m

Le larix kaempferi ‘Grey Pearl’ est une forme greffée de mélèze qui au bout de 7 à 8 ans ne dépasse guère les 60cm de diamètre.
Pour le reste il a tout d’un grand : un jeune feuillage bleu gris qui passe au , orangé dès l’ avant de tomber pour laisser apparaître son joli bois rouge. Très résistant au froid, il craint d’avantage la sécheresse, surtout en bac. Placez le à et paillez lui le pied ! On le retrouve souvent sur des balcons grâce à sa petite taille, mais surtout grâce à sa résistance à la pollution atmosphérique !

Bambou sacré

Rédigé par Lilas le 10 oct 2009

Nom latin : Nandina domestica.
Famille : Berberidaceae.
Exposition :  ou Ombre.
Utilisation : Pleine terre ou en .
Sol : Drainé, riche et frais, un peu acide.
Origine : Asie du sud est, .
Rusticité : -15°
Hauteur : 30cm à 1m50 selon les espèces

De loin le bambous sacré ressemble effectivement au bambou, mais il ne fait pas du tout partie de la famille des graminées. Assez rustique il est rarement utilisé au , pourtant il pourrait servir de haies basses ou moyennes. Résistant bien à la sécheresse il demande peu d’entretien, faire attention aux racines qui peuvent être traçantes. Le bambou sacré produit des bouquets de fleurs blanches en été, qui se transforment en bouquets de fruits rouges persistants une partie de l’hiver. Son feuillage découpé et élégant se teinte de rouge en sans provoquer sa chute. C’est un arbuste remarquable par sa silhouette, son feuillage, ses fleurs et ses fruits. Aujourd’hui il se décline en plusieurs variétés, naines ou grandes, à feuillage vert, ou rouge.

Bruyère – Calluna vulgaris

Rédigé par Lilas le 09 oct 2009

Nom latin : Calluna vulgaris.
Famille : Ericaceae.
Exposition : , .
Utilisation : Pleine terre, haie, massif, jardinière, .
Sol : Drainé, un peu acide et non calcaire.
Origine : Europe.
Rusticité : -30°
Hauteur : 30 à 60 cm

L’hiver approche et l’on commence a trouver en jardinerie, de jolies bruyères aux feuillages persistants arborants de magnifiques fleurs roses, blanches, violettes ou rouges.
La bruyère Callune ou Bruyère d’Europe est une espèce intéressante par sa rusticité et sa longue floraison (de Juillet à Novembre). De quoi habiller votre de couleurs avant l’hiver.
Plante très facile d’entretien, on l’a retrouve dans les landes, les pinèdes et les tourbières à l’état naturel. La plante augmente la fertilité du sol et peut être consommé par le bétail.
Connue depuis le Moyen Age pour ses propriétés diurétiques et antiseptiques, elle soigne les cystites, les rhumatismes et les engelures.
Vous pouvez aussi l’utiliser pour aromatiser votre thé.

Page 1 of 212»